Delfood mise sur le consommateur mobile

(Author : Elias Jahshan)
La différenciation de Delfood porte ses fruits : la division grossiste du groupe Louis Delhaize explore de nouveaux marchés et fournit de plus en plus de magasins dans les stations-service, les aéroports, les gares ferroviaires et les métros

Une niche prometteuse
Depuis le 1er janvier dernier, Delfood ne fournit plus les magasins de sa filiale Delitraiteur.  « Cela correspond à une perte de volume de 20% en aliments secs et de 50% en produits frais.  Nous avons été obligés d’explorer de nouveaux marchés », déclare l’administrateur délégué Jean-Marc Van Cutsem.  Une analyse du marché foodretail a très vite démontré quelles étaient les possibilités.
« De grands hypermarchés et supermarchés doivent se réinventer.  La croissance se situe au niveau des magasins de proximité, du foodretail haut de gamme, des spécialistes du e-commerce », précise le directeur marketing Stéphane Genicot.  La proximité est une niche prometteuse qui convient parfaitement à Delifood : « Aujourd’hui, les habitations sont plus petites et les gens ne stockent plus.  Nos magasins de proximité se transforment en garde-manger du consommateur. » La boutique dans la station-service devient le magasin de proximité

La nouvelle référence de Delfood est la suivante : ‘Nous serons toujours sur votre chemin.’  Le retailer souhaite être présent partout où se trouve le client, et celui-ci est souvent en route.  La mobilité est dès lors le nouveau marché exploré par Delfood : les magasins dans les stations-service, les gares ferroviaires, les métros et les aéroports.

Avec un concept sophistiqué et un assortiment adapté, la boutique dans la station-service se transforme en magasin de proximité complet.  Un partenariat exclusif avec Texaco porte ses fruits : « A chaque transformation, nous constatons une hausse de 40% du chiffre d’affaires.  Nous avons aussi des magasins très prospères dans la gare de Liège-Guillemins et dans la gare centrale à Anvers, où nous avons repris l’ancien emplacement du Spar.  Nous arrivons à engendrer de bons chiffres parce que nous répondons mieux aux besoins du consommateur mobile. »
Le groupe entrevoit des possibilités dans les hôpitaux, les universités et les hôtels : « Beaucoup d’hôtels sont confrontés à des problèmes de rentabilité.  Si nous plaçons un meuble à repas et un four à micro-ondes dans le hall, nous proposons une solution aux clients sans que l’hôtel ne doive faire appel à son propre personnel. »  Delfood entrevoit également un potentiel dans des endroits moins probants, comme les bibliothèques, les salons-lavoirs ou les clubs de sport.  Le foodservice offre également des opportunités.

« Les bons choix ont été faits »
La stratégie porte ses fruits, affirme Van Cutsem.  De nouveaux types de magasins, comme des boutiques dans les stations-service, des magasins de journaux et des magasins de nuit, représentent déjà 39% des points de vente approvisionnés et 45% du chiffre d’affaires.  Delfood noue à nouveau avec la croissance : « Au mois d’août, la croissance cumulée du chiffre d’affaires s’élevait à +5,4%.  Si je compare le seul chiffre d’affaires Delfood, donc sans compter Delitraiteur, il est question de +35%.  Nous avons fait les bons choix ! »
Delfood approvisionne plus de 350 points de vente, dont les franchisés Louis Delhaize, ses propres filiales et les magasins indépendants qui officient sous leur propre appellation.  En 2015, le grossiste et ses 400 collaborateurs ont réalisé un chiffre d’affaires de 178 millions d’euros.  Pour 2016, Delfood table sur un chiffre d’affaires de 195 millions d’euros, Delitraiteur non-compris.

Source : www.retaildetail.be