Adidas va imprimer des chaussures à grande échelle

(Auteur : Yoni Van Looveren)
Dans un avenir proche, la marque de sport allemande Adidas va utiliser des imprimantes 3D pour fabriquer des parties de chaussures. Elle souhaite ainsi répondre aux nouvelles tendances et lancer des produits plus personnalisés sur le marché.

Une collaboration avec la start-up Carbon
C’est ce que la marque a annoncé lors du lancement d’une nouvelle chaussure avec semelle imprimée en 3D. Plus tard cette année, cette chaussure devrait être disponible à grande échelle. D’autre part, Adidas souhaite que ses clients puissent davantage personnaliser leurs chaussures.

A l’heure actuelle, les clients en ligne peuvent déjà adapter partiellement le look de leurs chaussures, mais avec les imprimantes 3D, on peut aller encore plus loin. Il sera possible de produire certaines chaussures à petite échelle et on pourra même fabriquer des semelles adaptées au client individuel.

Pour concrétiser ces projets, Adidas a conclu une collaboration avec la start-up américaine Carbon. « C’est une étape très importante, pour nous en tant qu’entreprise, mais également pour toute l’industrie », précise Gerd Mainz, directeur de l’innovation technologique chez Adidas. « Nous avons réussi à franchir certaines barrières. »

100.000 paires de chaussures
Mainz n’exagère pas vraiment sur ce point. Cela fait déjà un certain temps que Nike, Under Armour et New Balance mènent également des expérimentations avec des imprimantes 3D, mais plutôt à petite échelle. Ces marques produisent des chaussures pour des athlètes qu’elles sponsorisent ou des collections dont seulement que quelques pièces sont proposées à la vente.

Cette année, Adidas espère vendre 5.000 paires de ses nouvelles chaussures Futurecraft 4D. L’année prochaine, ce chiffre devrait atteindre les 100.000 paires. Aujourd’hui, l’impression d’une seule semelle dure une heure et demie, mais Carbon trouvera très bientôt le moyen de réduire ce délai à 20 minutes.

A un stade ultérieur, Adidas souhaite mesurer les pieds de sa clientèle en magasin pour pouvoir fabriquer des chaussures entièrement adaptées au client. L’entreprise souhaite d’abord mettre au point la technologie actuelle avant de passer à l’étape suivante.

Source : retaildetail.be