Avec Auchanbio, Auchan veut rattraper son retard

Avec-Auchanbio-Auchan-veut-rattraper-son-retard-8a4a30d46b8cfacaec5b1ad8a7deda5f2b42866a

(Auteur : Nicolle Buyse)
Le premier magasin spécialisé du groupe nordiste ouvre en banlieue de Lille. Casino compte déjà 160 Naturalia.

Auchan ne veut pas rater la vague du bio. Auchan Retail France a présenté ce mardi à Marquette-lez-Lille, dans la proche périphérie lilloise, son premier Auchanbio qui ouvrira ce mercredi au public. Sur 450 mètres carrés, ce magasin propose 4.200 références – dont une centaine en vrac – 100 % bio, dont 85 % d’origine française et plus de 10 % sous la marque Auchan, au même prix que celui des mêmes produits à marque du distributeur vendus dans ses hypermarchés. La grande originalité de ce nouveau concept est la cuisine de 20 mètres carrés située au centre du magasin : deux cuisiniers y préparent, à partir de produits frais bio, des plats à déguster sur place ou à emporter.

La question de la rentabilité
Auchan entend développer ce nouveau concept en parallèle de Coeur de Nature , son premier magasin 100 % bio ouvert en 2012 – 1.000 mètres carrés – dans le centre commercial de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Le second a été inauguré il y a six mois rue de Dunkerque, à Paris. Coeur de Nature, qui a abandonné les produits à marques propres Auchan, devient un spécialiste proposant des marques qui ne souhaitent pas venir sous la bannière Auchan. C’est un peu le Naturalia d’Auchan.

Auchanbio se présente, lui, comme un généraliste de proximité 100 % bio « avec un positionnement prix attractif », souligne Patrick Espasa, président d’Auchan Retail France. Coeur de nature, qui ne devrait être rentable que l’année prochaine – en raison de la lenteur de son déploiement -, a permis à Auchan d’apprendre à s’approvisionner en bio. Auchanbio semble avoir trouvé le bon compromis en termes de taille de magasin et répond à l’engagement du groupe annoncé en mars dernier : « bon, sain et local ». Sur les 140 fournisseurs, trente sont issus des Hauts-de-France.

Dix-huit mois pour valider le concept
L’enseigne au rouge-gorge estime, avec ce nouveau concept, répondre à « une demande pressante de [ses] clients et à une tendance de consommation croissante », ajoute Patrick Espasa, qui évalue ce marché à 7 milliards d’euros en France répartis à 45 % dans les GSA, à 37 % dans les enseignes spécialisées et à 18 % chez les artisans commerçants. Ce secteur du bio totalise 1.100 magasins spécialisés, dont 150 ont ouvert cette année. Auchan, qui se targue d’avoir été précurseur dans le bio en grande distribution, avec une offre apparue dès les années 1990, puis avoir créé sa marque propre en 2000, vient là rattraper un certain retard puisque Monoprix (groupe Casino) totalise déjà 160 magasins Naturalia et Carrefour 14 Carrefour Bio. Mais cela n’inquiète pas Patrick Espasa. « Ce ne sont pas ceux qui vont vite aujourd’hui qui seront rentables demain », prédit-il.

Auchan Retail France a investi 600.000 euros hors informatique dans ce premier Auchanbio et vise 16.000 clients par semaine. La société se donne dix-huit mois pour valider le modèle économique avant de décider de le déployer, que ce soit en propre ou en franchise. Les dirigeants pensent qu’il y a la place pour une centaine d’Auchanbio en France.

Source : lesechos.fr