Avec le bac à sable d’Audi, les parents retombent en enfance

(Auteur : Matthieu Jolly)
Et si vous replongiez en enfance ? En Norvège, le constructeur automobile Audi vous propose de découvrir les qualités de son SUV Q5 en le conduisant, non pas sur route, mais dans un bac à sable et ce, grâce à la réalité virtuelle.

Pour faire découvrir aux Norvégiens la dernière version de son SUV, Audi a décidé de les replonger en enfance. Comme l’indique Tommy Jensen, Marketing Manager d’Audi Norway, “for many of us, playing with cars in the sandpit is a distant memory. Let’s face it, the opportunity rarely presents itself once you pass a certain age.” Audi a donc décidé de réveiller ce souvenir enfoui avec une expérience à la fois immersive et riche en émotions : le Sandbox 2.0.

A son arrivée en concession, l’automobiliste crée, dans un vrai bac à sable, le circuit automobile de ses rêves : chicanes, sauts, virages serrés, tunnels, … tout est possible ! Une fois son imagination assouvie, le sable va être scanné par une caméra de profondeur. Les 200 000 points de mesure vont permettre de modéliser avec précision le circuit en 3D pour l’intégrer ensuite à un monde virtuel.

Le client prend alors place dans un siège de pilotage équipé d’un volant et de pédales. Une fois le casque Oculus Rift placé sur sa tête, il se retrouve sur le siège conducteur de l’Audi Q5. Une fois le contact mis, la course peut commencer ! Réaliste, elle permet à l’automobiliste de voir le terrain mais aussi d’en ressentir les aspérités tout en écoutant le son du moteur lâché sur le circuit sableux.

Après la Suède avec Unite et Svenska Snöräddare, Audi continue donc d’innover dans les pays nordiques en passant par la Norvège. Tout comme à Singapour en 2016, le constructeur y propose une expérience immersive en utilisant les possibilités offertes par la réalité virtuelle. Entre les 24 février et 7 avril 2017, le Sandbox a visité une dizaine de concessions soit autant d’occasions de découvrir la dernière version du Q5.

Si l’opération est ponctuelle et reste un outil de communication, l’expérience est intéressante car elle colle aux évolutions que connaîtrons les concessions automobiles et, plus généralement, les points de vente, dans les prochaines années.

Face à l’urbanisation des sociétés occidentales avec comme corollaire le manque de temps, elles vont devoir réinvestir les centres villes pour se rapprocher des clients potentiels. Conséquence d’un foncier plus cher, leur taille va se réduire. La réalité virtuelle constitue de fait une solution pour faire découvrir dans un espace contraint une gamme large et profonde.

En outre, confrontées à la multiplication des solutions et acteurs de mobilité, les distributeurs automobiles vont devoir trouver des moyens de renforcer leur relation avec leurs clients. Ce que fait Audi en jouant la carte de l’émotion, des souvenirs d’enfance. De quoi créer une proximité, un attachement source de fidélisation.

Ainsi, bien qu’anecdotique, le Sandbox constitue l’une des pierres d’un édifice plus large d’évolution du business model d’Audi. C’est en testant, en lançant des services que le constructeur va se rapprocher du consommateur, en le surprenant, en lui apportant des solutions parfois proches ou éloignées de son offre d’origine. De quoi préparer l’avenir en créant une relation client unique.

Source : echangeur.fr