Carrefour teste la livraison des courses… par des particuliers

(Auteur : B. Merlaud)
En Belgique, Carrefour va s’appuyer sur l’application bringr pour proposer à des particuliers, moyennant finances, de livrer à domicile les courses passées en drive.

Une première phase de test concerne 24 magasins.
Dans 8 hypers et 8 supermarchés, le client du drive pourra demander à être livré via bringr. Les “livreurs” inscrits sur l’appli seront invités à accepter ou non la course. Il est ainsi tentant d’imaginer, si suffisamment d’offre rencontre suffisamment de demande, que ce seront à terme les clients eux-mêmes des drives qui prendront en passant la commande d’un autre habitant de leur quartier.

8 magasins de proximité Carrefour Express participent également au test. Là, pas de drive mais la possibilité de se faire livrer, toujours par des particuliers, des achats commandés par téléphone ou réalisés dans le point de vente. Durant toute la période de test, qui doit durer six mois, la livraison sera offerte aux clients.

L’application bringr a été lancée en Belgique par bpost. L’opérateur public national est déjà partenaire de Carrefour, ses facteurs pouvant livrer (et se faire régler) les courses de drive à un tiers des ménages belges. En France, La Poste propose ponctuellement la livraison des courses par les facteurs. Mais plusieurs entreprises se sont déjà créées autour du créneau spécifique de la livraison “collaborative” des courses en drive, à l’image d’Yper, Shopopop ou de Comm’un Panier. Yper affirme déjà couvrir une vingtaine de drives dans le nord de la France (Chronodrive, Auchan, Leclerc, Carrefour). À ce stade, cela signifie simplement que des livreurs sont inscrits sur la région : les sites des drives, eux, ne mentionnent pas l’existence de cette prestation.

Source : lineaires.com