Casa se lance dans le multicanal avec un webshop et des magasins rénovés

(Auteur : Carole Boelen)
La chaîne de magasins d’intérieur Casa inaugurera au printemps sa nouvelle stratégie commerciale, tant en ligne qu’hors ligne. L’enseigne investit dans un webshop Click & Collect ainsi que dans un concept de magasin et un assortiment totalement renouvelés.

 

Casa entame un nouveau chapitre de son histoire ce mois-ci : l’entreprise déménage vers un nouveau siège et centre de distribution le long de l’E313 à Olen. Ce nouveau centre de distribution remplace les deux centres logistiques de Heultje (Westerlo) et Itegem (Heist-op-den-Berg). Tous les magasins Casa d’Europe seront dorénavant approvisionnés au départ d’Olen. Avec sa superficie de 50 000 m², le nouveau centre de distribution dispose d’une plus grande capacité de stockage. Il est en outre fortement automatisé.

« En centralisant notre logistique à Olen, nous allons pouvoir acheminer plus efficacement les marchandises vers nos 520 magasins dans 8 pays européens. Cet investissement va nous permettre d’économiser 5 000 trajets de camion par an », explique le CEO Giane Van Landuyt. Seul bémol, le transfert des activités logistiques vers Olen se soldera par la perte de 50 emplois, comme l’avait annoncé Casa au début de l’année.

Casa 20.20
Le nouveau centre de distribution s’inscrit dans le cadre de ‘CASA 20.20’, la nouvelle stratégie commerciale de Casa censée restaurer la rentabilité de la chaîne. À travers ce plan, Casa réagit à « un environnement concurrentiel changeant, à l’augmentation de la numérisation et à l’évolution de plus en plus rapide des tendances sur le marché. ». Concrètement, Casa souhaite miser davantage sur l’inspiration et l’e-commerce afin de mieux rivaliser avec les acteurs en ligne et les discounters tels qu’Action. La chaîne de magasins a pour ce faire massivement investi dans sa boutique en ligne ces derniers mois, sans oublier de remanier son concept de magasin physique.

Click & Collect
Casa fait sa première incursion dans l’e-commerce avec un webshop Click & Collect. Celui-ci est accessible aux clients de Belgique, de France et du Luxembourg depuis début avril. Le client peut passer commande auprès du magasin de son choix, payer ses articles en ligne et venir retirer ses achats en magasin.

« Nos clients souhaitent aujourd’hui être agréablement inspirés par les dernières tendances de décoration, aussi bien en ligne qu’en magasin. Grâce à notre webshop accessible, à un site Web moderne et à un concept de magasin renouvelé, ils ne manquent pas de sources d’inspiration », affirme Giane Van Landuyt. Casa voit cet investissement comme un premier pas en direction d’un webshop à part entière. À terme, le retailer souhaite également ouvrir des points d’enlèvement dans d’autres pays, et même offrir la livraison à domicile des colis.

Concept de magasin
Casa n’investit pas seulement dans l’e-commerce, mais aussi dans ses magasins physiques. La collection a pris un coup de jeune et les magasins ont été relookés dans un style loft industriel. La logique d’implantation des magasins a également été améliorée. Sur base d’un plan d’agencement clair, le client est désormais guidé à travers un magasin ouvert et spacieux au fil de différents ‘univers d’inspiration’.

En 2016, 40 magasins ont été convertis selon ce nouveau plan. Pour cette année, 200 magasins sont au programme à l’échelle internationale. Les points de vente restants seront transformés début 2018.

Un concept suffisamment innovant ?
« Le renouvellement entrepris par Casa était pour le moins nécessaire pour assurer la survie de la chaîne », estime Chris Van Wesemael, expert Non-food retail chez Gondola. « La modernisation des magasins est certainement une bonne chose. Quant à savoir si cette approche multicanal restreinte sera suffisante pour combler les attentes du consommateur moderne, l’avenir nous le dira. Casa a beaucoup tardé à ouvrir son webshop, dont le contenu reste quand même très limité. Le consommateur attend aujourd’hui beaucoup plus qu’une simple boutique Web proposant un assortiment restreint (tous les articles ne sont pas disponibles en ligne), qui plus est sans livraison à domicile. L’intégration des applications d’e-commerce dans les magasins, qui devient peu à peu la norme de nos jours, fait également défaut. »

Reste à savoir si ces initiatives suffiront à reconquérir les clients partis chez des concurrents tels que Flying Tiger, Maisons du Monde et Trafic (en Wallonie). Chris Van Wesemael rappelle également que Casa fait face à une concurrence encore plus vive à l’étranger, de la part entre autres de Jysk aux Pays-Bas et de Zôdio en France.

Source : gondola.be