Colette donne carte blanche au bureau de presse Lucien Pagès

(Auteur : Anaïs Lerévérend)
Colette s’offre une parenthèse estivale inédite. Le concept store parisien déroge à ses habitudes passées depuis le printemps en offrant un étage entier à un seul créateur pour une durée d’un mois, car c’est à un bureau de presse que la fondatrice, Sarah Andelman, a confié les clés pour le plein été.

S’emparant à son tour d’un espace de plus de 200 mètres carrés (et des vitrines), cet autodidacte de la communication mais passionné de mode de toujours va ainsi présenter une grande variété de produits signés par les marques qu’il représente. A la clé : une liste d’une trentaine de noms que certains concept stores envieraient au bureau de presse… Lucien Pagès présentera ainsi un mix d’exclusivités et séries limitées conçues pour cette opération, mais aussi des pièces des collections automne-hiver 2017 des labels comme J.W. Anderson, Loewe, Jacquemus, Olympia Le Tan, A.P.C., Courrèges, Lemaire, Ambush, Vanessa Seward, Koché, Editions M.R, Charlotte Chesnais, Byredo, Astier de Villatte, Sabine Getty, Moynat, John Lobb ou encore Ronald van der Kemp.

Pour l’animation et l’appropriation du lieu, cette association inédite entre un concept store et un bureau de presse fera également un peu de place à des amis comme le studio graphique M/M, le make-up artist de Dior Peter Philips, mais aussi Michel Gaubert, illustrateur sonore de défilés, ou encore la styliste Camille Bidault-Waddington. Une plongée dans les vacances idéales et donc créatives de Lucien Pagès, inconnu du grand public certes, mais certainement pas du monde de la mode.

A la rentrée, c’est ensuite la griffe Sacai qui prendra « le relais », nom donné à ce nouveau concept tournant par Colette. Sacai, qui est d’ailleurs représentée par le bureau de presse… Lucien Pagès.

Source : fr.fashionnetwork.com