Inditex nourrit des ambitions mondiales pour Oysho

(Auteur : Herve Dewintre)
Le groupe espagnol Inditex (Zara) accorde une grande importante à sa chaine de boutiques Oysho. Fondée en 2001, cette enseigne initialement spécialisée dans le homewear (lingerie, sous-vêtement, pyjama) jouissait déjà de plus 34 boutiques dans 7 pays différents après cinq mois d’activité.

Le nom – une invention complète – avait été choisi avec soin : la prédominance du « O » évoquait la notion de cocooning tandis que sa sonorité pouvait faire croire à une consonance asiatique. De plus, ce nom pouvait se lire dans les deux sens, même verticalement16 ans après sa fondation, Oysho compte plus de 650 magasins répartis dans 49 pays. La boutique en ligne est accessible dans 32 pays. En plus de la lingerie et du « sleepwear », la marque propose désormais du gymwear, du beachwear, des chaussures et des accessoires. Si la France ne fait pas partie des priorités (en raison d’une concurrence jugée trop importante par Inditex), Oysho compte néanmoins renforcer avec soin sa stratégie d’expansion sur la scène internationale. L’enseigne se lance ainsi sur deux nouveaux marchés cet été : la Suisse et la Biolorussie.

Révolutionner le marché de la lingerie
Pour la Suisse, Inditex a choisi d’ouvrir le premier magasin amiral Oysho au centre de Genève, place du Molard. L’espace est vaste – plus de 330 mètre carré – conformément à la philosophie de la marque qui consiste à proposer un produit de grande consommation. C’est un local de plain-pied, dont la façade d’origine a été conservé, et qui se distingue essentiellement par sa couleur blanche et sa lumière. Le lieu, original et harmonieux, repose sur un contraste de matériaux de style industriel et sur la présence d’éléments nobles, comme le marbre blanc au sol. L’équipement audiovisuel et technologique occupe une place importante avec, à l’intérieur, un grand mur d’images vidéo projetant les lookbooks de la marque en boucle et un écran LED situé dans la zone centrale des ventes.

Un autre magasin ouvrira à Minsk, le 10 août. Il sera situé dans le centre commercial Dana Mall, avec une surface de vente de 330 m2 sur un seul étage. C’est le premier magasin Oysho en Biélorussie. L’image du lieu s’inscrira dans la lignée de la marque ; l’accent sera mis sur les concepts éprouvés : « le design, l’innovation et l’adaptation aux goûts du consommateur local ». Les collections, divisées en plusieurs sections, seront remplacées et renouvelées chaque semaine.

Depuis 2001, l’enseigne privilégie la recette suivante : des produits de grande consommation proposés dans une ambiance boutique. L’attraction visuelle de l’ensemble est incontestable : une vitrine principale (en général flanquée d’une autre, latérale) en verre dépoli semi-transparent qui incite la cliente potentielle à se rapprocher pour mieux distinguer l’intérieur du magasin. Le décor est minimaliste mais pas clinique. La double hauteur de plafond conduit inconsciemment la cliente à faire le tour de la surface avant de s’aventurer dans la zone centrale, plus basse. Les produits ponctuent l’espace plus qu’ils ne l’occupent.

Le système de gestion est identique à celui de Zara. Chaque boutique effectue son réassort deux fois par semaine en fonction de ses besoins (maillots de bain ou pyjamas en flanelle) et de la météo locale. A terme, Inditex veut que Oshyo soit présent partout où se trouve Zara, en adoptant les mêmes méthodes : un produit remplacé et renouvelé chaque semaine, adapté à chaque période de l’année, au marché cible et aux tendances du moment.

Source : fashionunited.fr