JD.COM part à la conquête de l’europe

(Auteur : Carole Boelen)
Le géant chinois de l’e-commerce JD.com s’apprête à conquérir l’Europe. L’e-retailer entend ainsi rivaliser avec Amazon et devenir incontournable sur notre continent d’ici quelques années.

Dans les colonnes du Financial Times, Richard Liu, fondateur et CEO du groupe JD.com, a indiqué vouloir lancer sa plate-forme d’e-commerce et ses services de livraison en France, au Royaume-Uni et en Allemagne. Le géant chinois de l’e-commerce investira au moins 1 milliard d’euros sur deux ans dans le cadre de la mise en place de son réseau logistique en France. A titre de comparaison, Amazon a investi, entre 2010 et 2016, 15 milliards d’euros sur le continent européen. JD.com entend également se lancer sur le marché américain au second semestre de l’année 2018.

Richard Liu nourrit de grandes ambitions, puisqu’il espère, d’ici 10 ans, que la moitié des bénéfices de sa société soient produits en dehors de la Chine. Si la majeure partie des ventes resteraient issues du marché chinois, d’autres secteurs d’activités devraient mener à la concrétisation de cet objectif à l’international. Le groupe a notamment créé une branche de prêts, JD Finances.

Le CEO a indiqué aux journalistes du Financial Times souhaiter lancer son premier centre de recherche européen à Cambridge au second semestre 2019. Celui-ci se concentrera sur le développement de l’intelligence artificielle et les Big Data. Pour rappel, l’e-commerçant s’est également engagé à vendre pour 2 milliards de livres de produits britanniques à ses clients chinois. De même, un accord a été signé avec Business France pour vendre pour 2 milliards d’euros de produits français.

Contrairement à Alibaba ou Amazon, JD.com dispose de son propre réseau logistique. Ce qui lui donne un avantage en matière de rapidité et d’efficacité. Toutefois, en Europe, l’e-commerçant devrait faire appel à des partenaires locaux pour la livraison du dernier kilomètre. En France, l’e-commerçant devrait notamment faire appel à Fives, groupe français spécialisé dans la construction de machines, d’équipements et de lignes de production industriels, pour équiper ses entrepôts de trieuses. Une opération évaluée à 100 millions d’euros.

Si la société vient d’ouvrir des bureaux à Paris et s’apprête à faire de même au Royaume-Uni, l’ouverture d’un centre logistique français ne devrait pas se faire avant la fin de l’année. Au total, JD.com compte aujourd’hui 7 centres logistiques, 405 entrepôts et 7.000 centres de livraison en Chine.

Source : gondola.be