La location de vêtements de marque en peer-to-peer commence à Toronto

(Auteur : Fabien Larock)
Le nouveau prêteur de vêtements Boro permet aux clients de louer des vêtements de marque et d’aider à économiser les déchets et les dépenses.

Toujours suivre les dernières créations des grands couturiers peut être coûteux et frustrant, en particulier pour ceux qui aiment acheter de nouveaux vêtements chaque saison, mais ont seulement la possibilité de les porter que quelques fois. Mais que faire si vous pouviez avoir un accès instantané à une grande variété de vêtements de qualité, que vous pouvez porter une fois, puis rendre ? Boro Clothing, à Toronto, peut maintenant répondre à cette question. La marque propose un marché en peer-to-peer pour les femmes voulant louer des vêtements élégants et de haute qualité auprès des résidents locaux.

Cette nouvelle startup veut adopter la philosophie de l’économie de partage pour éviter le gaspillage. Ainsi, Boro Clothing a créé un magasin en ligne où les femmes peuvent louer des robes, des sacs et des vestes haut de gamme pour un maximum de 10 jours à des prix raisonnables (à partir de 30 $) et les prêteurs peuvent gagner de l’argent sur les beaux objets qu’ils ont achetés. La startup annonce aussi sur son site que cette initiative entre dans un cadre de préservation de l’environnement. En effet, la mode consomme des ressources et génère de la pollution à un rythme effréné. Elle est la deuxième industrie qui pollue le plus après l’industrie pétrolière.

Boro se distingue des autres sociétés de location de vêtements haut de gamme, car elle regroupe tous ses vêtements plutôt que d’acheter une collection entière. Les prêteurs doivent soumettre leurs articles pour examen et Boro accepte 60 à 70 % des soumissions. Cela aide à « maintenir une certaine norme », « a déclaré Chis Cundari, cofondateur de Boro Clothing.

Enfin, Boro conserve les vêtements prêtés dans un endroit central et est responsable de l’entretien et du nettoyage à sec afin de garantir un processus de location rapide et efficace. Pour ‘instant, la société ne livre des vêtements que dans la région du Grand Toronto.

Source : hellobiz.fr