McDonald’s veut ouvrir plus de 1000 nouveaux restaurants en Chine

(Auteur : le Figaro)
Deux ans après un scandale sanitaire qui avait impacté son image, le géant américain du fast-food entend regagner la confiance des Chinois. Il veut faire du pays sont deuxième marché mondial.

McDonald’s mise tout sur la Chine. Le géant américain de la restauration rapide, qui possède déjà 2200 restaurants dans le pays, envisage d’en ouvrir 1300 supplémentaires sur les cinq prochaines années, selon le Wall Street Journal. Le quotidien, qui cite le patron de la chaîne, Steve Easterbrook, espère faire de ce pays son deuxième marché mondial.

McDonald’s serait actuellement à la recherche d’un partenaire pour l’aider à augmenter de plus de 30% la part des restaurants franchisés dans son réseau chinois. Une stratégie qui s’inscrit dans un cadre plus global. McDonald’s souhaite en effet détenir, dans les prochaines années, un parc mondial de restaurants franchisés à hauteur de 95%.

Restaurer la confiance
Malgré le ralentissement économique de la Chine, le patron de McDonald’s se dit confiant, pariant sur la croissance de la population et du taux d’urbanisation. Le marché de la restauration rapide suit en effet une courbe ascendante en Chine. Il pèse actuellement 800 milliards de yuans et devrait bondir à plus de 1000 milliards d’ici 2018. McDonald’s promet également de répondre aux besoins des Chinois qui souhaitent une alimentation plus saine en proposant des menus «légers» à base de pommes ou de légumes.

Le groupe espère ainsi convaincre ses clients locaux de revenir dans ses restaurants, deux ans après un scandale sanitaire. En 2014, McDonald’s avait dû couper les ponts avec un fournisseur qui alimentait ses restaurants en viande périmé. La chaîne s’était retrouvée en pénurie de poulet et de hamburgers, forcée dans certains restaurants de limiter les menus proposés à du poisson et des frites. Une histoire qui relève du passé, assure Steve Easterbrook. «McDonald’s a su rassurer sur la qualité de ses produits et a regagné des clients», affirme-t-il dans les colonnes du Wall Street Journal.

McDonald’s n’est pas la seule chaîne américaine à vouloir profiter du marché chinois. En janvier dernier, Starbucks a également fait part de son souhait d’ouvrir 2500 boutiques sur les cinq prochaines années.

Source : lefigaro.fr