Orchestra ouvrira en mai son premier magasin aux Etats-Unis

(Auteur : Marion Deslandes)
Orchestra part à la conquête du marché américain. Le groupe français d’habillement enfant, qui a annoncé fin décembre sa fusion avec le numéro un des vêtements de grossesse aux États-Unis, Destination Maternity, ouvrira en mai son premier point de vente à l’enseigne dans le pays. Orchestra s’installera ainsi à Philadelphie, au sein du centre commercial King of Prussia, avec un magasin mixte mêlant vêtements et puériculture.

L’enseigne, qui a acquis le Belge Prémaman en 2012, accompagne cette première unité d’un plan de déploiement massif : des corners Orchestra vont ouvrir au sein de certains magasins Destination Maternity dans le pays (elle compte 1 240 unités en tout), alors qu’un e-shop dédié devrait bientôt être mis en ligne.

Orchestra s’appuie évidemment sur Destination Maternity pour se lancer aux Etats-Unis, considéré comme le marché de la mode enfant le plus grand et le plus rentable, pesant environ 25 milliards de dollars. La firme, dont le siège est situé à Moorestown, non loin de Philadelphie, met à disposition du groupe français « une infrastructure de vente de pointe, un fichier clients particulièrement précieux de femmes enceintes et de jeunes mamans, et une forte équipe de gestion américaine avec des connaissances locales », précisait Orchestra dans son communiqué annonçant la transaction. Rappelons que cette fusion avec Destination Maternity (Motherhood Maternity, A pea in the pod, Jessica Simpson Maternity) sera effective mi-2017. Une nouvelle entité – appelée simplement Orchestra – valorisée à 1,1 milliard de dollars de ventes cumulées, soit 1,05 milliard d’euros.

Dans le monde, Orchestra exploite actuellement 292 magasins en propre et 256 en affiliation. L’enseigne, qui a récemment signé un accord avec Cevital pour un déploiement en Algérie, vient d’inaugurer son plus grand magasin d’Afrique à Tanger sur 3 000 mètres carrés et est actuellement en négociations pour s’implanter au Moyen-Orient.

Elle planifie en outre l’ouverture de 80 points de vente dans le monde d’ici 2018, dont environ une cinquantaine dans l’Hexagone. Récemment présente au salon de la Franchise à Paris, pour séduire de nouveaux partenaires, l’enseigne entend « réduire son nombre de succursales en France, en cédant la gérance de magasins en propre à des affiliés », explique Charles Vexiau, le responsable développement franchise d’Orchestra. « Nous proposons 200 opportunités de cession ». Le réseau est constitué dans l’Hexagone de 307 magasins, dont la moitié gérée en propre, le reste en affiliation. Et de nouvelles ouvertures interviendront prochainement, notamment à Lhomme, Lille et Saint-Omer. « L’avenir passe aussi par la puériculture, poursuit Charles Vexiau. Une cinquantaine de magasins seulement recense cette offre aujourd’hui, nous souhaiterions passer à 150 points de vente mixtes. »

La société française fondée en 1995, qui réalise plus de 60 % de son chiffre d’affaires sur son marché domestique, a vu ses ventes grimper de 7,5 % sur un an au troisième trimestre de son exercice décalé 2016-2017, grâce notamment à ses ventes solides à l’international (+13 %).

Source : fr.fashionnetwork.com