Pull&Bear : un premier flagship parisien aux accents californiens

(Auteur : fashionNetWork)
Pull&Bear s’offre enfin une vitrine française d’envergure. L’enseigne de mode jeune du groupe Inditex, qui exploite 40 points de vente sur le marché hexagonal, vient d’inaugurer son premier flagship parisien en prenant la place des enseignes du groupe Celio au 65 rue de Rivoli, comme le révélait FashionNetwork en février dernier.

Concrètement, Pull&Bear prend la place de Jennyfer, tandis qu’un nouveau magasin Bershka s’installe côté Celio. La marque née en 1991, qui était jusqu’alors uniquement présente à Paris en corner au Citadium, ainsi qu’au Forum des Halles, déploie son offre sur 550 mètres carrés : le rez-de-chaussée abrite les collections féminines, tandis que l’homme se déploie à l’étage supérieur. La façade interpelle puisqu’elle fait se superposer bâtiment néoclassique et illustrations naïves ultra colorées.

Arrivée sur le marché français en 2005, Pull&Bear a aménagé ce point de vente en faisant quelque peu évoluer son récent concept de magasin centré sur la Californie. Van, surfeur, bois de pin et éclairage fluorescent : l’imaginaire entourant cet état américain baigné de soleil transparaît, mais s’adapte aussi au lieu, puisque les moulures au plafond restent apparentes, et le carrelage peint à la main. L’escalier principal fait office de vitrine puisqu’il met en scène les tenues phare de la collection grâce à un jeu de miroirs.

La chaîne de magasins du géant espagnol Inditex (Zara, Bershka, Stradivarius, Oysho…) dispose d’un réseau de 970 magasins implantés dans 72 pays. Pull&Bear a généré un chiffre d’affaires de 387 millions d’euros en 2016, en progression de 10 % par rapport à 2015, tandis que la croissance globale du groupe s’était établie à 8 %.

Source : fr.fashionnetwork.com