Sonos soutient la neutralité du Net

(Auteur : Charlotte Delpon)
Depuis le 28 janvier, Sonos a fermé son magasin emblématique à New York dans le but de défendre et rappeler l’importance de la neutralité du Net.

Le 14 décembre dernier, la Federal Communication Commission (FCC), en charge de la régulation du secteur des télécommunications aux Etats-Unis, a abrogé la règle garantissant la neutralité du web. Mise en place sous Barack Obama en 2015, celle-ci visait à ce que les fournisseurs d’accès à Internet traitent les données sur un pied d’égalité.

Si les risques de cette décision sont nombreux, les ripostes à son encontre le sont tout autant. L’entreprise Américaine Sonos qui commercialise des systèmes hifi sans fil a ainsi fermé sa boutique au cœur du quartier de Soho. Des messages ont alors été affichés sur la façade de l’établissement pour souligner la nécessité de cette neutralité et inciter ses clients et les passants à se rendre sur le site battleforthenet.com. Ce dernier permet de soumettre son vote pour conserver le principe d’un Internet libre et ouvert.

Deji Olukotun, responsable de l’impact social de Sonos, a notamment rappelé à quel point la musique était le moteur de l’entreprise, valorisant une « expérience musicale intense et authentique à chaque instant ». Aujourd’hui, l’industrie musicale doit faire face à de nouvelles menaces. Olukotun insiste sur les barrières que rencontrent de nombreux artistes dans l’accès à l’information et en matière de liberté d’expression.

Ce choix de la marque s’inscrit dans la lignée de « Listen Better ». Cette initiative lancée l’automne dernier a l’objectif de soutenir financièrement les organisations luttant contre la censure ou soutenant la liberté d’expression et l’éducation musicale dans les milieux défavorisés.

D’autres marques, à l’instar de Burger King, ont emprunté un ton similaire afin de sensibiliser leurs clients aux risques que l’abolition de la neutralité du net pourrait entraîner. Face à l’incompréhension de beaucoup d’Américains, le géant du fast food a eu l’idée d’appliquer le concept sur ses burgers dans l’un de ses restaurants. Payer plus cher pour avoir sa commande plus rapidement ? Un coup marketing efficace pour faire comprendre concrètement les dérives de l’abandon de la neutralité du net.

Source : jai-un-pote-dans-la.com