Spar Good Food mise sur l’expérience

(Auteur : Stefan Van Rompaey)
La nouvelle formule de magasin Spar Good Food conjugue retail et horeca. Que cela signifie-t-il concrètement ? RetailDetail est allé le vérifier à Rekem près de Lanaken, dans la province du Limbourg.

Excellente situation
L’histoire est toute récente : l’ouverture du Spar Good Food de Lore Vangeloven et Thomas Machiels ne remonte qu’au mois de juillet. C’est, après Ypres, le deuxième représentant du nouveau concept de la centrale Spar Lambrechts qui combine magasin et horeca ( acronyme désignant le secteur d’activités de l’Hôtellerie, de la Restauration et des Cafés). Le supermarché de proximité a pris un départ sur les chapeaux de roue. La semaine d’ouverture s’est exceptionnellement bien passée, les habitants de la région se sont montrés très curieux et le dépliant a bien rempli son rôle.

Ce n’est pourtant pas la concurrence qui manque avec, entre autres, Aldi, Colruyt et Proxy Delhaize dans les environs immédiats. Il faut dire que la situation est excellente : en bordure d’un axe fréquenté, le magasin bénéficie d’une bonne visibilité, d’un vaste parking et de la proximité de zones résidentielles et industrielles. Dès huit heures du matin, les passants viennent prendre leur petit-déjeuner ou chercher leur sandwich pour midi. Chaque vendredi, la poissonnerie qui prend place sur le parking génère du trafic supplémentaire vers le magasin.

Produits locaux
Les deux entrepreneurs se sont rencontrés au Carrefour Market de Diepenbeek, où ils ont fait leurs armes : lui à la boulangerie et elle en tant que chef du rayon frais. Pris par l’envie d’entreprendre, ils ont un bon contact avec la centrale Spar Lambrechts, qui donne aux commerçants la liberté d’apporter leur touche personnelle et de se différencier.

Lore et Thomas ne se le font pas dire deux fois. Le magasin d’environ 650 m² s’est installé dans un immeuble auparavant occupé par un marchand de fruits et légumes bien connu qui proposait un assortiment très distinctif, avec entre autres des produits locaux, des noix, du thé frais en vrac… « Nous avons conservé ces produits d’appel et les avons intégrés à l’assortiment Spar. Ce sont des spécialités pour lesquelles les gens reviennent. Elles sont aussi populaires auprès de nos nombreux clients néerlandais. » Le magasin propose par conséquent une expérience d’achat différente du supermarché type.

Médias sociaux
Les entrepreneurs comptent aussi bien se distinguer grâce au Good Food Bar aménagé près de l’entrée (une petite trentaine de places sur 100 m²). « Nous mettons des sandwichs spéciaux au menu, en optant par exemple pour le fromage local Oud Rekem au lieu du simple gouda. À l’avenir, nous proposerons aussi des repas composés à partir de produits vendus au magasin, mais chaque chose en son temps. »

C’est en effet un défi ambitieux que ces deux jeunes débutants ont entrepris de relever avec leur équipe de neuf collaborateurs. Mais ils savent visiblement ce qu’ils font. Se mettre à l’écoute du client, tel est le secret du succès selon Lore et Thomas. « Si quelqu’un nous demande un produit spécifique qui ne figure pas encore à l’assortiment, nous en prenons note et nous mettons immédiatement à sa recherche. » Les entrepreneurs veulent se doter d’une image jeune, moderne et saine. « Nous jouons pleinement la carte des médias sociaux avec Facebook et un groupe WhatsApp. Nous proposons aussi le wifi gratuit. Nous souhaitons bâtir une véritable communauté. »

Tapas en libre-service
Quels sont donc les principaux pôles d’attraction du magasin ? Près de l’entrée, la table de présentation garnie de noix, de granola et de jus joliment présentés sur des caissettes en bois attire immédiatement le regard. Le bar à tapas permet aux clients de se servir en olives, tomates séchées au soleil, artichauts marinés et autres délices. Les shoppers peuvent également se préparer du jus d’oranges fraîchement pressé. Un frigo présente wraps, salades, sushis, soupes et jus frais.

Le rayon fruits et légumes est relativement spacieux pour ce type de commerce de proximité, une particularité qui s’explique par l’histoire du magasin spécialisé qui occupait précédemment les lieux. L’offre ne cesse de s’élargir. À la demande des clients, noix de coco, figues fraîches, ail frais et citronnelle ont rapidement fait leur apparition en rayon.

Le rayon vins est un vrai petit bijou. Les entrepreneurs ont ici aussi repris une série de références introduites par leur prédécesseur car les clients y étaient attachés. Un assortiment limité est également présenté dans un refroidisseur à vin. Nous repérons aussi des produits locaux (du genièvre de De Korhaan) et des paniers cadeau.

Thé en vrac
Au rayon traiteur, Lore et Thomas ont opté pour un comptoir traditionnel afin de mieux répondre aux souhaits des clients, complété par une gamme fraîchement emballée pour les shoppers pressés. Le magasin propose des plateaux de fromages, des plats de tapas, des plateaux barbecue… et vend des produits artisanaux comme le pain de viande et les boulettes de Meester Jean. La boulangerie fait aussi la part belle aux produits artisanaux, comme les lards au chocolat d’Olivers.

La présentation originale d’huiles et de vinaigres spéciaux fait un peu penser à Oil & Vinegar. « Nous essayons au maximum d’encourager les ventes liées. Nous présentons par exemple des herbes et des grissinis près des huiles. » Le meuble proposant du thé en vrac en libre-service remporte lui aussi un succès inattendu. Ce n’est pas courant et certains clients viennent spécialement au magasin pour se réapprovisionner. Les variantes proposées répondent aux doux noms de Nuit orientale, Mélange des matelots, Kir Royal, Sweet Chili Thai ou Secret de Toutânkhamon. Si cela n’éveille pas votre curiosité…

Source : retaildetail.be