Sushi Daily mise sur les supermarchés pour son expansion future

(Auteur : Stefan Van Rompaey)
Les kiosques à sushis de Sushi Daily augmentent le panier moyen et la fréquence des visites dans les hypermarchés Carrefour. Pourtant l’entreprise vise avant tout le segment des supermarchés et d’autres emplacements pour son expansion future.

30 millions d’euros de chiffre d’affaires
Sushi Daily est actif dans notre pays (Belgique) depuis cinq ans : le premier kiosque a ouvert en 2011 dans le Carrefour d’Auderghem. Aujourd’hui Sushi Daily emploie 200 personnes en Belgique dans ses 56 kiosques dans des hypermarchés et des supermarchés Carrefour. En 2015 le groupe a vendu 27 millions de sushis et en 2016 il dépassera la barre des 30 millions. Le chiffre d’affaires cette année devrait atteindre les 30 millions d’euros.
Selon Bruno Tromeur, directeur commercial de la maison-mère KellyDeli, il y a encore suffisamment de possibilités de croissance. L’an prochain Sushi Daily sera présent dans tous les hypermarchés Carrefour de Belgique (45 au total). En outre, l’entreprise estime que les Carrefour markets recèlent un important potentiel. A terme le concept sera également disponible pour les franchisés de Carrefour. Même les magasins de proximité Carrefour Express peuvent accueillir un stand Sushi Daily, à condition d’adapter le concept. Tromeur vise une septantaine de kiosques d’ici fin 2017, ce qui représente un chiffre d’affaires de 38 millions d’euros. La prochaine ouverture est prévue le 26 octobre dans le Carrefour Market de Herent.

Gares et aéroport
Le fait que Sushi Daily ait démarré il y a six ans dans un hypermarché Carrefour français n’est pas le fruit du hasard, selon Tromeur. « Nous sommes apparus au bon moment. Les hypermarchés souhaitaient adapter leur concept et recherchaient des concepts attrayants pour attirer de nouveaux consommateurs et augmenter la fréquence des visites. C’est là que nous avons un rôle à jouer. Mais il est clair qu’à l’avenir nous allons davantage nous orienter vers le segment des supermarchés et des magasins de proximité. »
KellyDeli pense également à d’autres emplacements à forte fréquentation : centres commerciaux, gares (un kiosque dans la Gare Montparnasse à Paris a déjà fait ses preuves) ou aéroports. « Pourquoi ne pas ouvrir un stand à Brussels Airport ? »
Un kiosque à sushis génère entre 300.000 et un million d’euros de chiffre d’affaires par an, en fonction de l’emplacement. La moyenne européenne est de 600.000 euros. L’an prochain Sushi Daily introduira un concept actualisé 2.0. Par ailleurs la maison-mère KellyDeli envisage de nouveaux concepts, notamment des dim sum.

Leader européen
Actuellement Sushi Daily compte plus de 500 kiosques dans 8 pays européens, auxquels s’ajoutera le Portugal au mois de novembre. En Europe l’entreprise exploite plus de stands que tous ses concurrents réunis. Dans les pays où il est actif, le groupe détient une part de marché de plus de 50%.
En France la chaîne a démarré chez Carrefour, mais s’est ensuite également installée chez Casino, Intermarché, Monoprix et Système U. Au Royaume-Uni Sushi Daily dispose de kiosques chez Sainsbury’s et Waitrose et aux Pays-Bas le groupe collabore avec succès avec Albert Heijn. Ce dernier aurait voulu déployer le concept dans ses magasins belges, mais Sushi Daily n’a pas accéder à cette demande vu ses bonnes relations avec Carrefour Belgique.

Source : retaildetail.be