Volkswagen dévoile sa treizième marque, Moia, dédiée aux nouvelles mobilités

(Auteur : Sylvain Arnulf)
Comme prévu, le groupe Volkswagen a dévoilé au Techcrunch Disrupt de Londres sa nouvelle marque, Moia, avec laquelle il veut devenir un “fournisseur global de mobilité”.

Les ambitions du groupe Volkswagen dans les nouvelles formes de mobilité – location, auto-partage, covoiturage, VTC… – ont désormais un nom : “Moia”. L’identité de la treizième marque du groupe a été dévoilée ce 5 décembre à l’occasion de l’événement Techcrunch Disrupt à Londres. Cette marque ne ciblera plus les possesseurs de voitures, mais les consommateurs de mobilité au sens large. “Même si les gens n’auront plus tous leur propre voiture à l’avenir, Moia aidera à faire de tout le monde l’un de nos clients, d’une manière ou d’une autre”, veut croire Matthias Muller, PDG du groupe Volkswagen.
VTC ET MULTIMODALITÉ POUR COMMENCER
Moia disposera d’une équipe de 50 personnes au démarrage, basée à Berlin. Elle devrait rapidement grandir. La nouvelle entité pourra développer ses propres services de mobilité indépendamment des douze autres marques du groupe, et en lien ou pas avec des services de transports existants et des collectivités locales. L’un de ses premiers terrains d’expérimentation sera la ville de Hambourg, avec laquelle le groupe Volkswagen a signé un partenariat il y a quelques semaines.

Moia va d’abord développer une offre de VTC en lien avec les équipes de Gett, une start-up israélienne dans laquelle Volkswagen a investi plus tôt cette année. Un projet pilote est actuellement mené à Moscou, et devrait être étendu à d’autres marchés européens. La marque va aussi se positionner sur le marché du pooling (la mise en commun de flottes privées et publiques d’automobiles) en lien avec les services de transport collectifs. Une première expérimentation sera lancée début 2017.

Le groupe Volswagen espère que les nouveaux services de mobilité représenteront une part significative de ses revenus d’ici 2025… mais il n’avance pas de cible précise.

Source : usine-digitale.fr