WeWork rachète le grand magasin Lord & Taylor à New York

(Auteur :  Fashion Network)
La start-up américaine WeWork, qui loue des espaces de bureaux partagés, va racheter le grand magasin chic Lord & Taylor situé sur la célèbre Cinquième Avenue à New York, selon un communiqué diffusé mardi.

Le plus ancien grand magasin de luxe aux Etats-Unis continuera ses activités actuelles jusqu’aux fêtes de fin d’année, est-il précisé dans un communiqué commun de WeWork et d’Hudson’s Bay (HBC), qui, outre les magasins Lord & Taylor, détient aussi la célèbre enseigne Saks Fifth Avenue. Ensuite, le bâtiment sera transformé pour devenir le nouveau siège de WeWork. Il abritera également des espaces de bureaux partagés à louer ainsi qu’un nouveau Lord & Taylor entièrement repensé, de 14 000 mètres carrés. Cet achat se fait via une coentreprise entre WeWork et le fonds Rhône Capital, est-il précisé, pour un total de 850 millions de dollars. Il est également prévu que WeWork loue des espaces dans d’autres grands magasins détenus par HBC, notamment à Toronto, Vancouver ou Francfort en Allemagne. Au total, tout cela devrait apporter 1,6 milliard de dollars canadiens (1,3 milliard de dollars américains) à HBC, ce qui lui permettra notamment de réduire son endettement, est-il aussi indiqué.

« Notre partenariat avec WeWork crée de nouvelles opportunités pour HBC pour repenser les grands magasins traditionnels » et « attirer plus de clients dans nos magasins, en particulier en y ajoutant des bureaux partagés et des espaces communs », a commenté Richard Baker, à la tête de HBC, cité dans le communiqué.

« Le monde de la distribution est en train de changer; et le rôle que l’immobilier peut avoir dans notre façon de faire du magasinage aujourd’hui doit changer avec », a déclaré Adam Neumann, cofondateur et patron de WeWork.

Fondée en 2010 à New York, WeWork est présente dans 160 sites dans 50 villes réparties dans 16 pays. WeWork a reçu en août un investissement de quelque 4,4 milliards de dollars du groupe japonais Softbank, ce qui la valorise, selon la presse américaine, à quelque 20 milliards de dollars.

Source : fr.fashionnetwork.com