Will Leather Goods, ambiance « slow » retail, coffee shop et artisanat

(Auteur : retailbuzz)
Modifiant complètement les codes du commerce, l’accent ici est mis sur le relationnel et (aussi) le constat d’un renouveau du consom’acteur, plus actif et réactif, qui veut visiter un magasin comme on entre dans une histoire, qu’il soit ouvert sur le monde et qui s’expérimente comme un chemin escarpé.

Belle équation. C’est donc un genre d’endroit qui fait apprendre des choses sans le savoir et qui mine de rien apaise les esprits agités par le tumulte du quotidien. C’est avec ceci en tête que cet entrepreneur de Detroit a planché. Et il n’y a pas que Shinola qui sévit à Détroit. Oui, vous-savez cette marque de luxe bien connue des hipsters et depuis peu visitée par le président Barack Obama himself qui la adoré ce store là. Né il y a quatre ans déjà dans la ville de Detroit, elle rencontre un vrai succès et naturellement on en reparlera une autre fois.

Chaleureux avec son design tout en bois. Cette nouvelle enseigne travaille le cuir comme personne parce que chaque couture compte deux fois. Avec une infinie perfection drivé par l’envie de produire des pièces uniques et bien dessinées qui durent plus d’une décennie, bienvenue chez Will Leather Goods. Derrière ces trois mots, ce sont de vrais pros du cuir qui agissent depuis 100 ans déjà qui se passent le flambeau.

Tendance « slow » dans un retail où on retrouve le goût de ce qui émerveille. Dans ce lieu fléché, fini accroches futiles avec le client, place à l’écoute active où on prend son temps. Will Adler, c’est le nom du dernier de la famille est aussi le créateur de ce « slow » concept store. Il part pas de rien, il a suivi avec grand soin les précieux conseils de l’héritage familial. Dad était réputé bosseur et grand acheteur de vêtements dernier cri dans l’industrie pour une grande compagnie, la Detroit’s Hughes & Hatcher et mum’ ne tricotait pas, elle gérait un vrai department store non loin de là dans le Michigan.

Naturellement, lui a eu envie d’inventer un magasin pas comme les autres. Un lieu où le temps s’arrête pour mieux transformer small talk en véritable deep conversations.

Et rassurez-vous, à chaque mètre parcouru, on peut s’asseoir comme dans une gare pour attendre le prochain train du prochain départ. Goûter un bon café, puis découvrir les coutures de ces drôles de produits en plongeant dans leur propre story.

Les curieux qui en veulent toujours plus de bouffées d’inspirations, pourront même entreprendre de visiter la galerie d’art attenante au magasin, elle retrace dans tous ses détails l’évolution du parcours familial. Et si vous avez du mal à décoller de ce lieu où on autorise de procrastiner, on a prévu un bar dans le coin pour rafraîchir vos envies. Y’a des lieux comme ça où il est autorisé de procrastiner/flâner et se laisser porter par des passionnés.

Source : retailbuzz.fr